Home / Blog / Ouvrir son salon d’esthétique, les 5 erreurs à ne pas commettre

Ouvrir son salon d’esthétique, les 5 erreurs à ne pas commettre

Vous souhaitez devenir prothésiste ongulaire?

Recevez GRATUITEMENT de la documentation sur cette formation

etre dans le moment présent

Se lancer dans une formation d’esthétique, est un choix judicieux quand on aime la beauté dans sa globalité. A la fin de cette dernière, on en ressort avec un diplôme d’esthéticienne, et on peut déjà commencer à offrir ses prestations à la clientèle. Pour certaines, ça sera le moment de postuler à des postes dans des instituts. Pour d’autres, c’est le moment de s’établir à son propre compte et d’ouvrir son salon d’esthétique.

Si à première vue cela semble assez facile, il n’en n’est pas toujours le cas. Ce processus comporte bien des erreurs que les débutantes commettent, et cinq d’entre elles compromettent leurs chances de réussir.

Quelles sont-elles, et comment éviter ces 5 erreurs en ouvrant son salon d’esthétique ?

Le manque de vision

ouvrir son salon d'esthétiqueQu’elle soit à moyen ou à long terme, c’est le point le plus important quand on souhaite ouvrir son salon d’esthétique. Il ne faut pas ouvrir un salon parce qu’on a envie de le faire, mais parce que l’on sait où on va. Il faut définir des objectifs à atteindre, mettre en place des stratégies pour être sûre de les atteindre. Bien entendu, il faudra aussi se donner un délai, réalisable. Travailler au jour le jour c’est bien, mais il faut bien plus que ça pour réussir durablement.

Avoir une bonne capacité de gestion est donc nécessaire, pour arriver à bon port. N’oubliez pas qu’en ouvrant un salon, vous n’êtes plus juste le métier d’esthéticienne, vous devenez également un chef d’entreprise.

 

Sous-estimer les charges

Elles sont nombreuses ces esthéticiennes, à sous-estimer les charges à assumer pour lancer, et assurer le développement sur le long terme de leur entreprise. Ces charges sont de diverses natures, et comprennent entre autres celles liées à l’activité. Il s’agit :

  • Des assurances
  • Des achats de produits
  • La gestion du stock
  • Le loyer

Il faut également prendre en compte les impôts, la prospection, le marketing, et tout ce qui fera marcher le salon. En clair, il ne faut rien sous-évaluer pour éviter ces 5 erreurs en ouvrant son salon d’esthétique.

 

L’exces d’entousiasme

Les mauvais gestionnaires ont tous un point en commun : une sur-réalisation des scenarios. Dans la « vraie vie », il ne sera pas facile de dénicher des clientes. Elles ne payent pas toujours au moment voulu, et tout ne va pas toujours bien. Il est important de se préparer à ces scénarios, pour ne pas précipiter son entreprise dans la faille par erreur d’appréciation. Il faudra prendre le temps, pour estimer le fond de roulement nécessaire pour les débuts de l’entreprise, et se préparer aux retards de paiement. Quelques connaissances en gestion ne seront pas de trop, pour faire la différence entre chiffre d’affaires et rentabilité.

C’est vrai que c’est toujours un bonheur de lancer son affaire, mais il faudra garder la tête froide.

salon d'esthétique

Une mauvaise organisation

C’est l’une des clés, pour éviter ces 5 erreurs en ouvrant son salon d’esthétique. Là, deux cas de figure sont possibles. Il se peut que vous soyez débordée, et que la clientèle afflue de tous cotés. Vous devez prévoir dans ce cas déléguer certaines taches, et engager du personnel. Dans l’autre cas, vous n’êtes pas assez productive malgré tout le temps dont vous disposez.

Dans l’un ou l’autre de ces cas, il vous faudra apprendre la gestion du temps. De nombreux programmes existent dans ce sens, et vous pouvez vous renseigner dans votre entourage pour y prendre part.

 

Zapper les outils d’aide à la prise de décision

Il existe de nombreux moyens, pouvant vous aider à évaluer le temps que vous passez à chaque tache. Ces outils sont capables d’évaluer la rentabilité de tout ce que vous faites, vos performances, et vous permettront d’avoir de nombreux détails sur votre activité. Grâce à eux, vous prendrez les décisions qu’il faut au bon moment.

Ce n’est pas le moment de se laisser aller, et de céder à la pagaille. Utilisez-les pour gagner du temps, et pour mener de manière durable votre activité.

 

En définitive, il est très facile d’éviter ces 5 erreurs en ouvrant son salon d’esthétique. En faisant preuve de pragmatisme, de réflexion et d’organisation, vous mènerez sûrement votre barque à bon port. N’hésitez pas à prendre des conseils auprès d’autres professionnelles plus expérimentées dans le domaine, pour puiser dans leur expérience. Après tout, vous avez énormément à y gagner.

Si vous voulez démarrer plus en douceur, vous pouvez toujours commencer par une activité d’esthéticienne à domicile et commencer à trouver et fidéliser des clients qui seront heureux de venir vous voir une fois que vous aurez votre salon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *